fbpx

Études scientifiques

Une efficacité prouvée pour un air plus sain.

La Nasa, a démontré que la technologie brevetée Novearus possède des propriétés uniques de destruction des micro-organismes*. Ces résultats ont été démontré à l’aide d’un accélérateur de particules Synchrotron (université de Stanford) et ont été publié sur Pubmed.

Testée et validée par des dizaines de tests laboratoire, d’études de cas et d’essais cliniques en conditions réelles. Les études menées par le laboratoire Aerosol Research and Engineering** ont démontré l’efficacité sur le MS2 bactériophage, un substitut du COVID-19. Les études démontrent l’efficacité de la technologie sur un grand nombre d’agents pathogènes tels que les aérosols de la grippe, le Sars CoV, les spores de Clostridioides difficile, le SARM, les Staphylococcus, l’Aspergilus niger et les composés organiques volatils.

*NASA Ames Research Center, Silicon Valley, Février 2016. **Aerosol Research and Engineer Laboratories, appareil testé : NV800 et NV1050, Olathe Kansas du 7 décembre 2016 et du 8 avril 2020; Appareil testé : NV800 et NV1050.

Nos études

Études

Réduction des PM1 et PM2.5

Le NV1050 a produit un CADR de 513 CFM contre PM2.5 et un CADR de 507 CFM contre PM1. Il a réduit 99 % des PM2,5 dans les 6,26 minutes et 99 % des PM1 dans un délai de 6,33 minutes.

voir l'étude >
Études

Réduction de la grippe A

Le NV1050 a été efficace pour réduire les aérosols de grippe A en suspension dans la chambre d’essai, atteignant une réduction du virus aéroporté de 99,9% dans les 10 à 20 premières minutes de fonctionnement à vitesse maximale.

voir l'étude >

Inactivation de Mycobacterium tuberculosis

L’échantillon d’air prélevé lors du test après avoir été exposé au NV200 n’a montré aucune croissance de Mycobacterium tuberculosis. Cela montre que le dispositif a effectivement rendu toutes les Mycobacterium tuberculosis en suspension dans l’air non viable

voir l'étude >